Toute l'actualité

Signature d'une convention concernant le traitement des eaux usées

Voir l'image en grand

Vie intercommunale

Publié le Mardi 01 juin 2021

Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté signe une convention spéciale de rejet dans le réseau collectif d’assainissement avec COTHERM.

Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté signe une convention spéciale de rejet dans le réseau collectif d’assainissement avec l’entreprise COTHERM basée à Vinay. Il s’agit de la deuxième convention de ce type signée par la Communauté de communes et son service Eau & assainissement avec une entreprise du territoire, après celle passée avec DANISCO France le 3 février 2021.

Cette convention formalise les engagements, objectifs et responsabilités de chacune des parties en faveur de la préservation du milieu naturel. Elle recommande principalement la mise en place d’un suivi des eaux usées rejetées et des analyses ciblées sur des paramètres spécifiques liés aux activités de l’entreprise.

Préserver le milieu naturel des rejets d’eau usées contenant des polluants, tel est l’objectif final des démarches effectuées par le Service Eau & Assainissement de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté vis-à-vis des Industriels du secteur Sud Grésivaudan.

Son but premier est de collaborer activement avec les industriels figurant dans son périmètre géographique, pour trouver des solutions communes à la réduction des rejets polluants dans le réseau d’assainissement collectif.

Obligation réglementaire, cette démarche s’inscrit dans une politique de développement durable, qui consiste à ne pas freiner les industriels dans leur croissance, tout en limitant, le plus possible, l’impact de leur rejet sur le milieu naturel.

En effet, malgré la construction d’une station de traitement biologique des effluents collectés (STEP de Vinay dimensionnée à 12600 EH), cette dernière n’est pas en mesure de traiter l’intégralité des flux polluants rejetés, notamment lorsqu’ils contiennent des métaux lourds et des substances micropolluantes, par exemple… Il faut donc chercher à réduire ces nuisances à la source et à lisser le plus possible les rejets des industriels pour ne pas surcharger le réseau et la STEP par des pics convergents de pollution.

COTHERM fait ainsi partie des industriels du secteur couvert par le Service Eau & Assainissement intercommunal. L’entreprise est leader et spécialisée dans la fabrication industrielle de composants de chauffe-eau, chaudières et énergies renouvelables (Thermostats, résistances, etc.) qui permettent de réduire la consommation énergétique des appareils.

Elle dispose de deux unités de production, qui couvrent une surface au sol de 6000 m2 environ. Son activité industrielle entraine l’usage de matières premières comme des hydrocarbures ou des métaux ou alliages de métaux utilisés dans les produits et leur processus de fabrication.

Inscrite dans une démarche environnementale depuis très longtemps, certifiée ISO 9001 et ISO 14001, COTHERM a mis en place un système de management environnemental pour la prévention des pollutions et pour le respect des normes environnementales applicables. Elle s’est donc pleinement engagée dans une démarche de préservation et de respect de l’environnement.

A titre d’exemple, elle étudie actuellement la possibilité de limiter au maximum le taux de rejet en traces d’hydrocarbures dans les eaux de rinçage, lié à l’utilisation « d’huile blanche » dans les sondes thermostatiques et plusieurs solutions, souvent concomitantes, ont déjà été trouvées.

Le niveau de rejet de cette entreprise, qui emploie pourtant près de 150 personnes en production recherche et développement, commercial marketing et logistique, ne représente qu’une pollution avoisinant les 35 EH (Niveau de pollution sur les paramètres courants habituels en Equivalents Habitants) pour 3000 m3 rejetés par an.

Inscrite dans une démarche permanente de préservation de l’environnement et de la sécurité des biens et des personnes, Cotherm mets en place les mesures nécessaires et collabore avec le service des eaux et assainissement pour une meilleure efficacité des solutions de traitement et réduire encore les rejets de polluants résiduels.

Dans les procédés de fabrication, l’accent est mis sur la mise en place de bacs et de systèmes de récupération des eaux de nettoyage des pièces (bacs de stockage sous les machines), de système de séparation oléophile, et de systèmes évaporatifs pour concentrer les micropolluants et les évacuer par la filière déchets solides et non par dilution dans l’eau de rejet.

Pour les produits de nettoyage et de décapage, l’accent est mis sur l’usage recommandé, à plus ou moins court terme, de produits lessiviels « éco-responsables ».

Un bon suivi et des analyses régulières de la qualité de ses eaux usées sont également un gage de maîtrise de la qualité de son rejet.

Informations complémentaires

Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté exerce la compétence eau et assainissement sur les 47 communes de son territoire depuis le 1er janvier 2019 :

  • Nombre d’abonnés au service de l’eau potable : environ 20 000 ;
  • Nombre d’abonnés à l’assainissement collectif : 13 500 ;
  • Nombre d’abonnés à l’assainissement non-collectif (SPANC) : 6 500.

400 km de réseaux sur tout le territoire dont 37 postes de relevage.

21 stations d’épuration dont :

  • 1 station « CYCLOR » à Saint- Marcellin (35 000 « équivalent habitant ») ;
  • 1 station « Aération prolongée » à Vinay (12500 « équivalent habitant ») ;
  • 1 Station « Bio disques » à Saint-Gervais / Rovon (en service depuis 2019) ;
  • 9 installations en « Filtres plantés de roseaux » ;
  • 4 installations en « Lagunages » (bassins d’épuration) ;
  • 5 équipements divers d’épuration.

Deux agences au service des usagers :

  • Agence à Saint-Marcellin - Maison de l'intercommunalité, 7 rue du colombier Tel. : 04 76 38 61 48 - du lundi au vendredi 8h30-12h30 et 13h30-17h.
  • Agence à Vinay , 100 rue Paul GuerryTel. : 04 76 36 90 57 - du lundi au jeudi 8h-12h et 13h30-17h.

Les coordonnées

  • Adresse
    • 38470 Vinay
Retour à la liste

Partage

 |